Dans la poterie sigillée, il y a d’une part le support, décoré ou non et le vernis d’engobe (apposé sur la surface de la poterie), que l’on appelle la terre sigillée, terre finement et longuement décantée pour ne garder que les particules les plus fines qui vont se vitrifier à la cuisson.

Les poteries sigillées sont des poteries en argile de basse température. Les températures de cuisson varient entre 980° et 1100° selon les argiles de base et le vernis en se basant sur le résultat escompté.

Les poteries sont façonnées au tournage, à la main. Elles peuvent être avoir des reliefs ou non, avoir des teintes qui varient de l’orange vif en passant par la rouge, le gris, un aspect métallescent, jusqu’au noir profond. Ces variations infinies vont dépendre du support, de la température de cuisson, du type de cuisson, de ce que l’on peut introduire dans le four au cours de la cuisson, le type de combustible, de l’enfumage, tout est variable à l’infini.

Les pièces sont tournées, tournassées, polies à la main à l’aide d’une Agathe ou avec le manche d’une cuillère plusieurs fois au cours du séchage puis elles sont recouvertes d’un vernis d’engobe appelé "sigillée".